pourquoi protéger notre lac

Notre lac fait parti de notre richesse ! Sa santé est précaire et nous devons le protéger et veiller sur lui !

 
 
13315546_1575428289420921_3513959399580483323_n.jpg

notre famille de huards

Saviez-vous que nous avons la chance d’avoir un couple de huards qui revient sur le lac d'une année à l'autre, et qui utilise le même site de nidification? En effet, cet endroit se trouve sur l’une des 3 îles, celle du centre. Nos 2 huards arrivent dès la mi-avril, au dégel du lac. Leur période de nidification se prolonge jusqu’en juillet et leur nid se trouve toujours sur le rivage.

Malheureusement, le succès de leur reproduction est alarmant. En période de nidification, les adultes sont très sensibles aux dérangements humains. Chaque été, plusieurs personnes s’approchent de l’île pour pratiquer le canotage et la pêche. Cela provoque un dérangement répétitif des oiseaux et, à l'occasion, l'abandon du nid souvent même avant l'éclosion des œufs.

Nous sommes privilégiés de les avoir sur notre lac et nous tenons à cohabiter avec eux. C’est une espèce en difficulté et son succès de reproduction est fragile. C’est pourquoi l’association demande aux visiteurs sur le lac de garder une distance d’environ 10 mètres (30 pieds) de l’île. De plus, les arrêts sur l’île seront dorénavant interdits de avril jusqu’à début août afin de ne pas perturber nos huards par les activités humaines.


Lieu migratoire important

À chaque automne, nous accueillons plusieurs espèces différentes de canards qui décident de prendre une belle petite semaine de repos sur notre magnifique lac tels que : 

  • Le grand harle
  • Le harle couronné
  • La bernache
  • Le canard à col vert
     
13315546_1575428289420921_3513959399580483323_n.jpg

VALEUR

En étant situé près d'un lac ou sur le lac, votre demeure acquiert une valeur supplémentaire de revente.


LIEu de ressourcement

Habiter près d'un lac procure de nombreux avantages, dont ceux de bénéficier d'une vue incroyable et d'un paysage des plus spectaculaires ! Des chercheurs anglais de l’Université d’Exeter ont trouvé que les personnes vivant sur les côtes étaient en meilleure santé. Le simple fait de vivre près de l’eau nous rend apparemment plus calmes et plus aptes à l’exercice physique.